Abraham Duquesne (1604 – 1688)

Roturier autodidacte remarquable dès son plus jeune âge, il intègre comme son père, la marine royale et devient à 17 ans lieutenant puis, rapidement, capitaine du fameux vaisseau  «  Le Neptune ». Il ne quittera à partir ce moment-là que très rarement la mer et sera vite considéré comme un excellent navigateur et un des meilleurs spécialistes de la construction navale  française.
Il s’élève rapidement dans la hiérarchie militaire ; son principal et pas des moindres fait d’arme reste la guerre de Hollande en 1676 où il remporte une victoire éclatante.
Après avoir été capitaine, chef d’escadre, lieutenant général sous Louis XIV et Vice-Amiral de Suède, il obtient les titres de marquis du Quesne baron d’Indret et seigneur de Monros. Il fut le fondateur de la Marine Française moderne.
Louis XIV lui proposa des titres supplémentaires en échange de sa conviction protestante mais Duquesne refusa : «  Si je devais trahir mon Dieu, j’en viendrais peut-être à trahir mon Roi » ; il fut radié sans être pourchassé et devint le seul sujet protestant du royaume à garder ses titres.
Abaham Duquesne restera célèbre dans l’histoire navale pour  sa force de caractère, son courage et son audace lors des batailles (« A l’abordage et pas de quartier !») et principalement pour la fidélité qu’il portait à ses convictions et à sa religion.


Gustave Eiffel (1832 – 1923)

Alexandre Gustave Eiffel, est un ingénieur et industriel français connu principalement pour avoir érigé la tour qui porte son nom  participé notamment à la construction de la statue de la Liberté à New York et de la tour Eiffel à Paris.
 
Le jeune prodige est admis en 1852 à la prestigieuse École centrale des arts et manufactures à Paris, en plus de son admissibilité à l'École polytechnique ; il effectue au sein de l'institution de brillantes études et obtient un diplôme d'ingénieur chimiste en 1855.

Le projet ambitieux de réaliser une tour « haute de plus de mille pieds » taraude l'esprit des plus audacieux architectes du monde entier. Il sera  le premier à  le concrétiser. En 1886, son projet remporte l’unanimité ; le coût de la construction est estimé à  7 800 000 francs or. Il a su s’entourer d’hommes remarquables, déjouer les difficultés liées à la construction de la tour, innover en terme de technicité pour commencer à élaborer les premiers piliers de la tour  en Janvier 1887. Le rythme de la construction est stupéfiant ; 12 mètres par mois s’élèvent devant les yeux des Parisiens pour arriver en mars 1889 soit près de deux ans plus tard à son inauguration.
La tour Eiffel, haute de 301 mètres et construite pour  l'Exposition universelle de 1889, est devenu le symbole  de la ville de Paris en France et à l’international.


L’hôtel Duquesne Eiffel

L’hôtel Duquesne Eiffel a été construit en 1797, dans un quartier en reconstruction, complètement ravagé par l’explosion de la poudrière de Grenelle en 1794. L'explosion de cette poudrière a été si puissante que les maisons du quartier ont été ébranlées, et des ponts lézardés. Le bilan a fait au moins 1000 victimes et la déflagration a été entendue jusqu’à Fontainebleau (50km de Paris).
Dans l'atelier de Grenelle s'entassaient deux mille ouvriers qui fabriquaient de la poudre dans une atmosphère surchauffée, sans qu'aucune mesure de protection n'ait jusqu'alors été prise.

Le bâtiment à l’origine était une pension modeste qui accueillait les jeunes cadets de L’école militaire, construite en 1756.
Ce n’est qu’au début du 20ème siècle qu’il deviendra un hôtel de tourisme.
Réhabilité successivement en 1998 et 2009, vous pouvez toutefois y retrouver des traces du passé en observant les poutres apparentes et les murs en pierre de taille du salon, ainsi que les magnifiques caves voutées, très peu modifiées depuis la construction de l’immeuble.